Monthly Archives: March 2015

Workshop « Perspectives philosophiques sur les rapports entre physique et mathématiques »

Workshop “Perspectives philosophiques sur les rapports entre physique et mathématiques”

30 Mars 2015 – Université Paris Diderot

Au cours de cette journée (et d’une deuxième à venir prochainement), nous voudrions explorer les questions suivantes concernant le rapport entre mathématiques et physique : Comment comprendre d’un point de vue philosophique la mathématisation galiléenne de la nature, la « (dé)raisonnable efficacité des mathématiques dans la physique » (E. Wigner) et le « caractère protéiforme des mathématiques » (i.e. le fait qu’une même structure mathématique puisse avoir des réalisations empiriques différentes) (S. Mac Lane) ? Comment décrire ce qui fait ainsi « ingression » (A.N. Whitehead) dans la nature physique (ou ce qui en est « extrait » ou « abstrait ») : comme des structures, des schémas, des idées, des concepts, des objets, des formes, des motifs (patterns) ? Quelle est l’« origine » de ces « ingrédients » ? Quel est le rapport entre la liberté constructive des mathématiques pures et le fait que certaines des structures ainsi construites soient utiles en physique ? Comment comprendre l’excès des mathématiques pures par rapport à ce qui est effectivement utilisé en physique ? Afin de réactiver et déployer ces questions, nous voudrions revisiter certaines des réponses déjà données, comme par exemple les réponses de type platonicien (e.g. K. Gödel, A. Lautman, A. Connes, D. Mumford), les approches (neo-)transcendantales (J. Petitot), les approches cognitivistes, historicistes et/ou évolutionnistes (G. Longo), les partages du type syntaxique/sémantique ou software/hardware, la compréhension des mathématiques comme théorie de l’être-en tant qu’être (A. Badiou) ou bien comme ontologie formelle « du quelque chose en général pensé dans la généralité la plus vide qui soit, avec toutes les formes dérivées engendrables a priori » (E. Husserl, Logique formelle et logique transcendantale).

Intervenants:
Elie During (IREPH – Université de Paris Ouest Nanterre), Jean Petitot (Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales (CAMS), EHESS – CNRS), David Rabouin (SPHERE, Université Paris Diderot – CNRS), Jean-Jacques Szczeciniarz (Directeur du Département Histoire et Philosophie des Sciences, Université Paris Diderot)

Programme:

9h15 : Ouverture
9h30 – 11h : J.-J. Szczeciniarz, À propos d’analyses d’Albert Lautman portant sur les relations entre mathématiques et physique .
11h15 – 12h45 : E. During, Uniformité et contingence : Bergson, Whitehead et la très raisonnable efficacité des mathématiques.
14h30 – 16h : D. Rabouin, Cent et mille visages. Quelle philosophie pour quel espace ?.
16h15 – 17h45 : J. Petitot, Analyse conceptuelle et synthèse computationnelle en physique mathématique

This workshop has received funding from the European Research Council under the European Community’s Seventh Framework Programme (FP7/2007-2013 Grant Agreement N° 263523, ERC Project PhiloQuantumGravity).

Bâtiment Condorcet, salle 646A (Mondrian),
10, rue Alice Domon et Léonie Duquet, 75013 Paris

Plus de détails (abstracts, …) sont disponibles sur le site du laboratoire SPHERE.